Le régime de la maman pendant l'allaitement

L'allaitement crée des demandes nutritionnelles spécifiques de la part de votre organisme, auxquelles vous pouvez répondre en sélectionnant minutieusement vos aliments parmi la liste suivante, et en ayant soin de toujours manger un aliment de chaque groupe.

Que faut-il manger ?

Une bonne alimentation en période d'allaitement n'a rien de bien mystérieux. Pensez-y plutôt comme une motivation supplémentaire pour poursuivre le régime sain dont vous avez bénéficié pendant la grossesse.

  • Beaucoup de fruits et légumes frais. Au moins cinq petites portions quotidiennes de fruits et légumes divers sont un bon objectif
  • Les féculents contenus dans le pain, les céréales du petit-déjeuner, les pâtes, le riz et les pommes de terre, pour apporter le surplus d'énergie dont vous aurez besoin. Lorsque vous avez très faim, essayez de vous tourner vers les féculents plutôt que vers les en-cas riches en graisses ou en sucre, très caloriques mais pauvres en éléments nutritifs d'autre type.
  • Des protéines, sous forme de viande maigre, poulet, œufs et légumes secs. Au moins deux portions de poisson par semaine, l'une de poisson maigre, l'autre de poisson gras.
  • Le lait et les produits laitiers tels que le fromage et les yaourts, apportant au corps beaucoup de calcium, sont aussi de précieuses sources de protéines.
  • Beaucoup de fibres : les féculents à base de céréales, comme les aliments cités plus haut, apportent une grande quantité de fibres. Les fruits, légumes et légumes secs (pois, haricots et lentilles) sont aussi sources de fibres.
  • Des fibres issues d'autres végétaux, en quantité suffisante. Les fibres issues des céréales, comme les autres fibres, peuvent aider à lutter contre la constipation, qui après la naissance peut être un problème très pénible.

Que faut-il boire ?

Nous devrions tous boire au minimum 6 à 8 verres de liquide par jour. Les mamans qui allaitent ont des besoins plus grands : 10 à 12 verres environ sont recommandés.

Avoir une boisson à portée de main au moment de d'allaiter peut être une bonne idée. L'eau, le lait ou des jus de fruits sans sucre ajouté sont autant de boissons conseillées. Par ailleurs, lorsque vous buvez beaucoup, les fibres que vous mangez agissent plus efficacement contre la constipation.

Des compléments de vitamines et de fer ?

Pendant l'allaitement, il est conseillé de prendre chaque jour un complément en vitamine D. 10 microgrammes est la dose quotidienne recommandée.

Si vous preniez un complément en fer durant la grossesse, vous devez consulter un professionnel de la santé pour savoir s'il faut poursuivre pendant l'allaitement. Si vous incluez dans votre régime des aliments riches en fer, tels que les viandes maigres et les légumes secs, vous pourrez peut-être vous passer de complément.

Les aliments à éviter durant l'allaitement

Si votre bébé manifeste une gêne par rapport à certains aliments que vous avez mangés, il vaut la peine d'étudier votre régime alimentaire, et de supprimer tout ce qui semble lié au problème du bébé.

Les brocolis, le chou, les oignons et les choux de Bruxelles font partie des aliments à risque qu'il faut surveiller ; ils peuvent être responsables de flatulences chez les adultes, et parfois de coliques pour les bébés allaités.
Un autre exemple : beaucoup de mamans considèrent que les plats relevés ou épicés indisposent leur bébé. D'autres, en revanche, ne remarquent pas d'effet négatif après avoir mangé ces plats

Les poissons gras sont une excellente source d'acides gras omega 3. Cependant, il faut en limiter la quantité à deux portions hebdomadaires. Sont considérés comme gras le thon frais, le maquereau, la sardine et la truite. Le thon en boîte n'entre pas dans cette catégorie et ne compte donc pas pour une portion de poisson gras.

Si vous consommez de l'alcool ou du café, efforcez-vous de ne le faire qu'occasionnellement. Les boissons contenant de la caféine affectent le bébé et peuvent l'empêcher de dormir. La caféine est naturellement présente dans certains aliments et boissons, comme le café, le thé et le chocolat. On la trouve aussi en additif à certaines boissons fraîches ou boissons énergisantes, ainsi que dans certains médicaments contre les rhumes ou la grippe ; consultez toujours les étiquettes.

Peut-on suivre un régime pendant l'allaitement ?

La bonne nouvelle, c'est que le surplus de graisse accumulé pendant la grossesse sera utilisé pour la lactation ; l'allaitement vous aidera donc à retrouver votre silhouette plus rapidement.

Il n'est pas recommandé de vous mettre au régime pendant l'allaitement, car votre corps a besoin de plus de calories que d'habitude pour compenser vos dépenses énergétiques et produire assez de lait. Malgré tout, il est possible de perdre du poids pendant l'allaitement simplement en respectant une alimentation saine et équilibrée, en faisant un peu d'exercice régulièrement, et en renonçant au sucre raffiné et à l'alcool.