1. Quelle quantité de nourriture mon enfant doit-il manger à chaque repas ?

    C'est variable d'un jeune enfant à un autre, et selon les jours. En principe, il faudrait augmenter graduellement la quantité de nourriture servie. Vous finirez par connaître la quantité réclamée par votre enfant, et si sa croissance est normale, vous saurez qu'il mange assez. Si sa courbe de poids chute d'un centile, consultez votre pédiatre ou auxiliaire médical(e) pour vérifier l'équilibre de son alimentation. En général, les repas doivent comporter un tiers de féculents et de glucides (comme le pain, les pâtes, les pommes de terre ou le riz), un tiers de fruits et légumes, et un tiers de viande, poisson ou légumes secs. A cet âge le repas peut se composer d'un plat principal savoureux et d'un dessert, qui peut être un fruit, un yaourt ou du riz au lait.

  2. Mon enfant peut-il boire un jus de fruit pendant le repas ?

    Les jus de fruit bien dilués ne posent pas de problème, et beaucoup de bébés tireront un grand bénéfice de ces boissons riches en vitamines. Ainsi, la vitamine C favorise l'absorption du fer. Cependant, votre bébé risque de se couper l'appétit avec les liquides, et de réduire sa consommation d'aliments nourrissants. Alterner les petits verres d'eau et les petits verres de jus de fruit bien dilué pourrait être une solution.

  3. Mon enfant refuse de manger des légumes. Que puis-je faire ?

    Votre attitude vis-à-vis de la nourriture est cruciale car votre jeune enfant remarque vite vos goûts et vos dégoûts, et est susceptible de les imiter. Assurez-vous donc que toute la famille mange aussi des légumes. Il est important de garder en tête que, dans la mesure où votre enfant reçoit une large gamme de nutriments puisés dans les divers aliments de son régime, les refus occasionnels ne sont pas si graves. Insister avec patience est la clé, et si les légumes sont refusés un jour, n'en concluez pas qu'ils le seront toujours, mais continuez à les proposer sans faire d'histoires. Si un enfant s'aperçoit qu'on lui accorde une grande attention quand il refuse de manger, il risque de répéter ce comportement. Pensez à le féliciter quand il accepte de manger un légume : cela peut s'avérer très efficace. Il mange d'ailleurs peut-être plus de légumes que vous ne le pensez, si vous prenez en compte les légumes présents dans les plats que vous préparez, tels que la tomate ou l'oignon