1. A quel âge mon bébé est-il prêt à commencer le sevrage ?

    Le lait maternel ou en poudre assure à lui seul tous les besoins nutritionnels de votre bébé jusqu'à ses six mois, cependant certaines mamans constateront que l'appétit de leur bébé devient de plus en plus difficile à satisfaire avant cet âge. Après 17 semaines, quelques signes pourront vous indiquer que votre bébé est prêt à passer progressivement à des aliments solides, en complément de son lait maternel ou en poudre habituel.*

    Vous constaterez notamment :

    • que votre bébé semble avoir encore faim après la prise de lait
    • qu'il observe ce que vous mangez avec beaucoup d'intérêt
    • qu'il parvient à tenir assis avec un soutien

    Cela ne veut pas dire que vous devez obligatoirement commencer le sevrage, et il peut être préférable dans un premier temps de lui offrir plus de lait à chaque prise, avant de lui faire goûter aux solides.* En aucune circonstance vous ne devez donner à votre bébé des aliments solides s'il n'a pas encore 17 semaines, car les risques d'infection et d'allergies sont alors augmentés.

  2. Dois-je nourrir mon bébé à sa demande, ou à horaires fixes ?

    Que vous allaitiez votre bébé ou que vous lui donniez du lait en poudre, l'idéal est d'arriver à instaurer une routine alimentaire. Des habitudes régulières sont généralement bonnes pour les bébés, cela les rassure et ils sentent qu'on s'occupe d'eux.

  3. Quels sont les meilleurs aliments pour commencer le sevrage ?

    Les premiers aliments de votre bébé doivent être très simples, très fluides et d'une saveur très neutre. Les meilleurs sont le riz et les céréales pour bébé dilués au lait maternel ou en poudre pour leur donner une consistance semi-liquide, et les purées à base d'un seul fruit ou légume, mixées avec votre robot à main Multiquick de Braun. Parmi ses fruits et légumes préférés, on trouve généralement les bananes, les carottes et les pommes de terre.

* Les bébés sont prêts à passer à l'alimentation solide à des âges différents. Si vous avez des doutes ou des questions, adressez-vous toujours à votre pédiatre.